Prix de Lausanne 2013

PRIX DE LAUSANNE – 2013

J’ai ENFIN eu et pris le temps de regarder cette finale du prix de Lausanne 2013. Quelques candidats se démarquent par leur sourire et leurs variations sans fautes. Mais dans sa globalité cette finale est haute en couleur et en technique.

Toutes les remarques suivantes ne sont que des remarques personnelles, certains danseurs nous touchent plus que d’autres, mais tous les candidats participant au prix de Lausanne ont bien sûr un niveau excellent, les finalistes sont les 25 meilleurs parmi les 75 sélectionnés.

photo: Gregory Batardon

SCHOLARSHIP WINNERS

Scholarship n°1 & Audience favorite: Silva Adhonay – Brazil, Balé Jovem do Centro Cultural Gustav
Scholarship n°2: Li Wentao – China, The Secondary Dance School attached to beijing Dance Academy
Scholarship n°3: Yamamoto Masaya – Japan, Yokokura Akiko Ballet School
Scholarship n°4: Leticia Domingues – Brazil, Petite Danse School of Dance
Scholarship n°5: Cesar Corrales – Canada, private lessons + Canada’s National Ballet School
Scholarship n°6 & Contemporary Dance price: Joel Woellner – Australia, Houston Ballet Ben Stevenson
Scholarship n°7: Francisco Sebastiao – Portugal, National Conservatory Dance School of Portugal
Scholarship n°8: Jinhao Zhang – China, College of Design and Art Tong Ji University Shanghai
Prize for the best Swiss candidate: Miko Fogarty

FINALISTS
Miko Fogarty, Westlake School for the Performing Arts, Daly City
Yanagisawa Kaho, Japan – Acri-Horimoto Ballet Academy, Saitama
Yoshida Neneka, Jaoan – CNSMDP
Zunyuan Gong, China – The Secondary Dance School attached to Beijing Dance Academy
Matias Oberlin, Argentina – Hamburg Ballet School
Zachary Rogers, Canada – Canada’s Royal Winnipeg Ballet School
Simon Acri, Japan – Acri-Horimoto Ballet Academy, Saitama
Tiago Coelho, Portugal – National Conservatory Dance School of Portugal
Lucas Erni, Argentina – Instituto Superior de Arte del Teatro Colon, Buenos Aires
Anneli Ida Kallanvaara, Sweden – National Academy of the Arts, Oslo
Alysha Martignago, Australia – coaching J McGrath, Queensland Dance Perf. Col.
Thomas Edwards, UK – Central School of Ballet, London

Les candidats étant tous très bons, je préfère résumer leur prestation par variations, il est aini plus facile de les comparer sur un même exercice, car au cas par cas ils sont finalement tous très bons (exceptés les pirouettes ratés, ou les sauts loupés)

photo: Gregory Batardon

James – La Sylphide
Un seul candidat se risque dans cette variation, il s’agit de l’anglais Thomas: une jolie batterie et une jolie présence scénique mais son atterrissage des doubles tours étaient parfois brouillon.

photo: Gregory Batardon

La Fille mal gardée
Ceasar est une boule d’énergie et a une interprétation un peu trop théâtral à mon goût. Je préfère la variation dansée par Matias, l’energie est mieux contenue et le jeune homme est très gracieux. Après on peut lui reprocher un manque de vigueur dans ses tours.

photo: Gregory Batardon

Basilio – Don Quixote
Jinhao est très précis, mais manque de louper la fin de sa variation. Francisco est très souriant avec de très beaux sauts. Lucas manque de tomber de suite après ses premiers tours en l’air, sinon on note de jolies batteries. Zunyuan annonce la couleur avec un magnifique saut écart mais une chute…sur les fesses..le jeune homme est très expressif et finit avec brio sa variation.

photo: Gregory Batardon

Prince Désiré – La Belle
Wentao Li choisit cette variation qui met en valeur ses jolies lignes de jambes. Il performe un propre manège de grand jeté.

Solor – La Bayadère
Masayo a une belle énergie avec de jolies batteries

photo: Gregory Batardon

Arlequinade
Simon exécute une jolie prestation et prend du plaisir à danser. Silva est beau comme tout dans cette variation qui lui colle à la peau. On retiendra ses magnifiques pirouettes rapides, puis planées, puis parfaitement maîtrisées à la fin avec un coupé à la cheville et de jolis équilibres.

photo: Gregory Batardon

Le Lac
Joel a une belle présence sur scène. Ses pirouettes me paraissaient un peu lente..et n’a fait que trois tours alors que ses concurrents tournaient beaucoup plus. Mais sa variation était en tout cas très agréable à regarder.
Zachary réalise une belle performance également.

photo: Gregory Batardon

Swanilda – Coppélia
Cette variation issue du ballet Coppélia a été la plus dansée lors de la finale. L’année dernière elle avait été aussi beaucoup choisie avec celle de la fée Lilas.
Yanagisawa du haut de ses 15 ans danse une variation très propre, avec des triples pirouettes réussies et de jolis équilibres, elle apparaissait stressée, le sourire un peu crispée cependant.
Miko est plus naturelle dans une jolie robe rose et a une danse très fluide. Malheureusement elle tombe de sa pointe lors de la deuxième triple pirouette, mais le haut de son corps n’en laisse rien paraître. Elle est une jeune danseuse que j’ai vu dans bien d’autres variations et que j’aime beaucoup.
Alysha paraît moins à l’aise et est certainement stressée par les enjeux de la compétition. Et puis il y a des jours à pirouettes et des jours sans. Le jour de la finale est un jours sans pour Alysha: et ses pirouettes ne passent pas.
Leticia est de loin ma Swanilda préférée, le sourire est naturel, ses bras légers dansent sur la musique, tout est contrôlé, maîtrisé, les jambes montent et ne semblent jamais redescendre. Et comme de par hasard…Leticia est brésilienne, et se forme dans la même école que Mayara Magri.
lausanne leticia domingues swanilda photo gregroy batardon

Giselle
Anneli est la seule à oser la variation de Giselle et dès les premières notes, elle n’est pas sur ses appuis…les tours attitudes sont hésitants et elle est obligée de gérer des déséquilibres tout le long sa performance…La danseuses a cependant un très joli pied.

photo: Gregory Batardon

Raymonda – Tableau du rêve
Yoshida semble stressée, le visage assez tendu: mais sa danse est très maitrisée, les descentes de pointes sont moelleuses, les jambes ne fléchissent pas. Elle présente une jolie variation avec des bras très gracieux.

photo: Gregory Batardon

VARIATIONS CONTEMPORAINES

Etant assez hermétiques au genre contemporain, il m’est difficile de juger de telles variations. Du coup je laisse parler ma sensibilité et ma subjectivité.
Les candidats que j’ai le plus aimé sont Silva Adhonay, jeune danseur très sensible dans sa variation contemporaine, James Edward (très musical et gracieux), Francisco Sebastiao a choisi une variation qui lui va bien. J’ai adoré Leticia Dominges dans « First Flash Solo n°2 »: fluide, gracieuse, expressive. Masayo danse une variation très agréable à regarder et Zunyuan semble très imprégné par sa variation.
Ceasar Corrales a toujours cette même énergie en contemporain et Yanigasawa semble plus détendue et à l’aise dans sa variation contemporaine que dans sa variation de Swanilda.

photo: Gregory Batardon

Au final, 7 garçons pour 8 bourses d’études, la seule fille récompensée est Leticia Dominges à mon grand plaisir. Elle était de loin la meilleure candidate. Silva gagne le premier prix et le prix du public, ce jeune brésilien de 15 ans a clôturé la compétition avec brio: je l’ai beaucoup plus apprécié en contemporain.

photo Gregory Batardon

 

Publicités
Cet article, publié dans Prix de Lausanne, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Prix de Lausanne 2013

  1. tainamorales@yahoo.com dit :

    Cesar Corrales ,the best dancer in the competition ,he is an artist !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s