Concours de Grasse 2011 – Demi-Finale

Le Concours de Grasse est déjà bien entamé, la finale aura lieu demain et les résultats seront donnés juste après le spectacle d’une compagnie professionnelle.

J’ai eu la chance d’assister à la demi-finale cette après-midi.

Catégorie Espoir

    Je n’ai vu que la fin de cette catégorie et à 11 ans certaines savent déjà ce qu’elles veulent. Ces jeunes ballerines mettent la barre très haute. Loannah Marty, 1ère après les Eliminatoires confirment sa place avec une variation très réussie. Anahi Passi se fait également remarquer et marque des points: une très jolie prestation, une danseuse déjà très musicale malgré son jeune âge et très sûre techniquement. Deux autres se démarquent du lot: Ava Sallusti, très propre et élégante, Nienke Plentefève, une vraie boule d’énergie, avec une vraie personnailté qui transparaît dans sa variation.

Concours de Grasse 2011 - Demi-finaleCatégorie Etudes

    Exercice difficile pour cette catégorie, les danseuses jouent leur place en finale sur un Adage. Souvent on peut classer les danseuses dans plusieurs catégories: il y a celles qui font trois tours, celles qui ont des jambes qui montent, et puis celles qui font les deux. Dans un adage, l’exercice est périlleux lorsque l’on a pas les deux atouts réunis. 

    Il a fallu attendre Valentine Caby pour ENFIN voir un grand plié propre et tenu sans sursaut, avec en prime un profond grand plié et un port de bras. La suite de sa variation n’a pas déméritée même si ses jambes ne montent pas aux oreilles. Le reste de l’adage était tellement propre et les tours tellement bien réussis que la jeune danseuse remporte de bonnes notes et sa place en finale (classée dans le top 5), une médaille est encore possible avec la variation libre. 

    Fanny Boselli m’a beaucoup étonnée par son grand contrôle, des arabesques amortis, des développés en retenus. Beaucoup de travail pour une si jeune danseuse. Elle mérite amplement sa place en finale. Elle devra tout donner dans sa libre pour décrocher un prix.

    Camille Maître a présenté un adage propre.

    Je risque d’écorcher des noms n’ayant pas le programme et je m’en excuse, cela sera corrigé après annonce des résultats. « Laura Guérinos » entre sur scène. et j’ai eu un choc, que fait Clara Royer dans cette catégorie? Ah non ce n’est pas Clara mais Laura. Elle lui ressemble jusque dans le geste du poignet, alors même école oui, mais de là à danser vraiment de manière similaire…c’est assez fou. La jeune fille fait quelques erreurs, des déséquilibres qui lui coûte des points en technique mais lui laisse une chance d’aller finale.

    Une candidate norvégienne, à priori première de sa catégorie, a également donné une belle performance.

    Je citerai une dernière candidate qui m’a beaucoup surprise: depuis quand Noémie Benkrim lève-t-elle aussi haut les jambes? Noémie Benkrim est par excellence l’exemple de la danseuse qui tourne admirablement bien, et à Paris, l’adage l’avait pénalisé pendant le chausson d’or. Quelle belle revanche! De beaux développés seconde, des arabesques bien placées, des triples tours. Un adage presque parfait.

Concours de Grasse 2011 - Demi-finale

Catégorie Supérieure

    Si j’écoute les rumeurs, le niveau de cette catégorie est très très haut. En effet je confirme. Ces jeunes filles entre 15 et 17 ans assurent très bien leur variation de répertoire.

    Olivia Coupé dans une variation de Raymonda est stressée et cela se voit! Sa variation est très bien exécutée techniquement, de jolies arabesques et des beaux equilibres. Son visage se décripse enfin vers la fin de la variation. Et c’est tellement mieux!! Une jolie danseuse avec du potentiel. Je l’ai découverte au chausson d’or et j’ai plaisir à suivre ses progrès.

    Marie Garnier défend la variation de Dulcinée, extrait de Don Quixotte. Elle est malheureusement en-dessous du niveau de sa catégorie et n’ira certainement pas en finale.

    Valentine Pajtler danse une des variations d’Aurore dans La Belle au Bois Dormant. Elle est très bien dans sa technique.. mais franchement la variation est longue et trop répétitive à mon goût. La fin nous réveille et il était temps: manège de grand jeté en tournant, manège de piqués. Le jury a été cependant assez dur avec elle.

    Clara Royer, tout le monde l’attend et elle ne déçoit pas. Déjà surclassée, elle prouve encore une fois qu’elle est un niveau au-dessus du reste de sa catégorie. Elle a choisi Esmeralda. Ses jambes montent et son pied frappe le tambourin à la verticale quasiment au-dessus de sa tête. Les trois tours passent plus que parfaitement bien, et plusieurs fois! Elle se permet même de jouer avec le public en lançant des regards et des sourires en coin de temps à autres. Si le jury lui reconnaît sa technique de fer (18/16/13/15/17) il est très sévère sur la note artistique (18/13/11/13/16). Le jury ne s’est pas laissé amadouer l’un des membres n’a à priori pas apprécié et l’a pénalisé en lui mettant un 11. (Ou est-ce pour ne pas lui donner trop de points d’avance avant la finale)

    Estelle Sallé danse « Le Corsaire », une variation simplifiée. Je pense que la jeune fille est passée à côté de sa demi-finale. Elle rate tous les pas techniques de sa variation. A côté de cela, elle reste une jolie danseuse avec de belles lignes. Et cela passe avec le jury, qui ne lui attribue pas de mauvaises notes et lui donne sa chance en finale.

    Diane Saller, petite nouvelle dans la cour des grandes danseuses de variation de répertoire: son coeur a penché pour la variation de la 1ère ombre, que personnellement j’adore. Variation très technique et donc difficle. Diane s’en sort pas si mal. ayant déjà vu danser cette jeune fille, elle n’était pas au mieux de sa forme cette après-midi et je pense qu’elle peut faire beaucoup mieux! Le jury ne lui donne pas de très bonnes notes, mais cela suffira pour qu’elle aille en finale. J’espère qu’elle fera ses preuves dans sa variation libre demain.

    Luna Sallusti, dans une variation de Raymonda, danse sa variation correctement, une jolie danseuse qui partage et donne lorsqu’elle est sur scène. Son travail est propre. Elle obtien des notes moyennes et accède en finale.

Concours de Grasse 2011 - Demi-finale

Catégorie Pré-professionnels

     Juste un petit coup de gueule pour commencer, lorsque l’on se présente à un concours international, du niveau de celui de Grasse, Mademoiselle s’il-vous-plaît on cache ses petits lacets de pointes et on remet du gel dans ses cheveux avant de monter sur scène. Rien de plus énervant d’avoir l’oeil attirer par des cheveux qui vole autour du chignon ou un noeud de pointe qui sort du devant du chausson. Voilà c’est dit!

    Marie Varlet, 1ère de sa catégorie après les éliminatoires. je suis cette jeune fille depuis sa participation au Prix de Lausanne. je l’ai vu danser sur la scène de l’Opéra Garnier lors des démonstrations. Quelle surprise de la retrouver ici…Marie n’a malheureusement pas décroché de contrat professionel à la fin de son année de 1ère division. Il semblerait donc qu’elle est quittée l’école de l’Opéra de Paris et essaierait de rentrer par les petites portes des autres compagnies. Après tout cela a marché pour d’autres (Sonia Aguilar, Noëllie Coutisson etc…). En tout cas Marie avait le premier rôle dans Coppélia lors du spectacle de l’école. Son aisance sur scène se ressent dès son entrée. Elle est souriante, on l’a sent sûre d’elle, mais cela n’empêche pas quelques ratés (attérrisage de pirouettes apr exemple). Sa prestation d’une variation de Raymonda reste très belle et lui assure une belle seconde place pour la finale de demain.

    Justine interprète la fille mal gardée: une variation très dynamique avec une belle enregie et une belle assurance.

    Martine est très jolie dans les flammes de Paris

    Léa Eechaut danse Le Corsaire et me semble un peu en-dessous des autres candidats.

    Luna Gay-Padoan interprète Esméralda, et le fait très bien. Malheureusement pour elle, et je ne comprends toujours pas d’ailleurs le choix du professeur de danse qui a donnée la même variations a ses deux élèves, donc malheureusement pour elle, nous avons encore en tête la variation de Clara Royer. là où Clara faisait trois tours, Luna n’en fait que deux. Elle obtient tout de même de bonnes notes du jury, qui récompense une variation propre.

    Florette Jagger présente une variation extraite de Raymonda. (L’interprétation de Sylvie Guillem reste emblématique.) Pour ma part je ne trouve pas cette variation très adaptée en concours qui ne permet pas à la danseuse de montrer toute l’étendue de son talent. Les notes ne sont d’ailleurs pas excellentes.

    Carl Van Godtsenhoven arrive sur scène et défend la variation d’Albrecht, extraite de Giselle. Et il marque beaucoup beaucoup de points sur cette variation, ce qui lui permet de prendre la tête de sa catégorie pour la finale. Très beau danseur, puissant et précis, ses pirouettes planent et s’arrêtent proprement, ses sauts sont de plus en plus hauts. On devrait retrouver ce jeune homme dans un des corps de ballets de prestigieuses compagnies dans les années à venir. En tout cas c’est tout ce que je lui souhaite.

    Le candidat suivant aura d’ailleurs la malchance de présenter la même variation, la comparaison n’est pas flatteuse pour lui et il sera éliminé.

Concours de Grasse 2011 - Demi-finale

Publicités
Cet article a été publié dans Concours de Grasse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s